fbpx

Guérir du cancer

Qu’est-ce que le coaching ?

C’est l’art d’accompagner une personne dans l’atteinte de ses objectifs (par exemple bien vivre le traitement du cancer). Le coach vous aide à prendre conscience de vos freins, de vos peurs et de vos émotions. Je vous aide à poser des actions majeures dans votre vie, à développer votre autonomie en travaillant sur la confiance en soi et l’estime de soi.

Je vous aide aussi à prendre conscience des émotions qui vous bloquent et vous aide à les gérer. Les émotions sont nécessaires à la vie, elles nous renseignent sur notre état d’être. Il est important d’écouter ce qu’elles ont à nous dire.

A quoi cela sert-il ?

  • Savoir identifier les problèmes ou plutôt les challenges à relever
  • Prendre conscience de ses freins, de ses peurs, de tout ce qui empêche de réaliser ses objectifs, ses désirs, ce qui tient à cœur.
  • Développer des apprentissages qui permettent de surmonter ses freins et ses peurs.
  • Poser des actions majeures dans sa vie.
  • Développer son autonomie en développant la confiance en soi et l’estime de soi
  • Aider à découvrir ce qui vous inspire vraiment.
  • Accompagner au changement de vie suite à une maladie grave ou un changement de situation.
  • (Re) Devenir acteur de votre vie.

Quelle est la différence entre le coaching et la psychothérapie ?

La question est très vaste, notamment parce qu’il y a des similitudes et aussi de nombreuses différences : Les plus grandes différences, sont :

1) Le champ de la psychothérapie est le Présent et le Passé.

2) Le champ du coaching est le Présent et le Futur.

Le coaching s’intéresse à ce dont vous avez besoin maintenant dans votre vie.

Le coaching s’adapte à votre évolution et vous transmet ce qui est important pour vous pour avancer dans votre vie au moment présent.

Lors d’un coaching, vous n’entendrez pas forcément ce qui vous ferait plaisir d’entendre, mais plutôt ce que vous avez besoin d’entendre.

Le coach ne fait rien à votre place. C’est vous qui faites, c’est vous qui passez à l’action, c’est vous qui réalisez ce que vous voulez vivre.

Cependant, une psychothérapie peut être utilise dans certains cas de souffrance psychologique.

Certaines psychopathologies ne sont pas traitables en coaching (les névroses, les psychoses et les états limites) et demandent un accompagnement psychiatrique.

Le coaching peut se résumer en 3 mots clés :

1) Objectif .

2) Plan d’action.

3) Actions.

Les deux préjugés et illusions par rapport au coaching

Les préjugés :

Le premier préjugé, qui est typiquement français, est de croire que d’avoir recours au coaching, c’est être faible. Cette idée est partagée par de nombreuses personnes, notamment en entreprise.

J’ai entendu par exemple de nombreux responsables dire : «un manager qui se respecte n’a pas besoin d’aide». Beaucoup de salariés pensent que si l’entreprise leur propose un coaching, c’est par ce qu’ils sont mauvais.

Très souvent, j’entends : «Le coaching, c’est pour les gens fragiles». Il est intéressant de voir comment, d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre, la vision du coaching peut être complètement à l’opposé. Par exemple, aux Etats-Unis, il est tout à fait normal d’avoir un coach dans les différents domaines de sa vie. C’est un gage de réussite. Ceux qui réussissent sont coachés. Dans le domaine du cancer, il en est de même. Il est normal pour un Américain de prendre un coach pour l’aider à guérir du cancer. Cela existe depuis plus de trente ans. Des séances de coaching de groupe y sont d’ailleurs régulièrement organisées.

Le second préjugé est de considérer que les techniques de coaching appartiennent, à ce qui est appelé, les sciences «molles» (par opposition aux sciences «exactes») et qu’elles sont, par conséquent, peu crédibles. Ce sont souvent les personnes qui ont une formation scientifique ou technique qui ont cette vision des choses. Mais une fois que le coaché accepte de s’en défaire, alors il découvre l’étendue et la pertinence des modèles théoriques élaborés depuis trente ans dans le domaine de la psychologie individuelle et notamment du coaching.

Les illusions :

La première, est de croire que le coach va vous apporter des réponses, et vous dire ce qu’il faut que vous fassiez pour résoudre votre problème. En fait, son savoir-faire consistera souvent à vous poser les bonnes questions. C’est donc vous qui travaillerez sur vous-même, en acceptant de vous interroger à partir des questions posées, en reconsidérant vos points de vue sur vous-même, les autres ou votre situation sur la base de nouveaux éclairages proposés par le coach.

Peut-il aller au-delà et intervenir, conseiller, recommander ? Les avis des professionnels sont partagés sur ce point. Certains pensent qu’il faut en rester à un questionnement permettant au client de découvrir sa solution alors que d’autres estiment que des interventions directes sont parfois déterminantes si elles sont effectuées au bon moment par un coach compétent. En ce qui me concerne, il m’arrive parfois de faire une intervention directe. En général, elle est spontané et guidée par l’énergie du moment. Ce que vous avez besoin d’entendre au moment où vous avez besoin de l’entendre.

La seconde illusion est de croire que le coaching va aboutir automatiquement et rapidement à un résultat concret. J’aimerais que ce soit le cas, mais c’est assez rare, et ce, pour deux raisons : d’abord, la décision de changer vous appartient en dernier ressort (tous les professionnels ont rencontré des cas dans lesquels un coaché préférait ne pas changer) ensuite, certains types de coaching nécessitent plus de temps que d’autres.

Intervention en entreprise :

Nous l’avons dit, environ 40% des personnes atteintes d’un cancer le sont alors qu’elles sont encore en activité. Malheureusement, revenir au travail après une maladie grave peut être difficile, les discriminations peuvent se faire sentir. Certaines peurs ou craintes peuvent surgir : “Quel regard mes collègues vont porter sur moi ?”, “Serais-je toujours aussi compétent ?”, “Me donnera-t-on les mêmes responsabilités ,”.

Le coaching aide la personne à reprendre confiance en elle, à exploiter son plein potentiel et à transformer cette expérience de la maladie en forces nouvelles.

Contactez-moi pour définir ensemble quelle action serait la mieux adaptée à votre situation et à votre entreprise.

Cadre d’accompagnement (la convention de coaching)

Il y a trois cadres à définir, qui sont :

1) Le cadre contextuel qui fera l’objet de la convention de coaching :

  • Lieu
  • Jour
  • Horaires
  • Fréquence des séances
  • Objectif
  • Tarifs 

2) Les règles du jeu au niveau relationnel entre vous et moi :

  • Notion de confidentialité
  • Etre authentique et vrai (c’est votre espace personnel, du temps pour vous)
  • Je serai franc et direct avec vous
  • Il m’arrivera de vous couper la parole
  • Je ne renonce jamais à la question
  • Je ne suis pas là pour vous conseiller. Juste pour vous poser les bonnes questions (ce qui me convient ne vous conviendra pas forcement).

3) L’enjeux émotionnel. A travers le coaching il y aura :

  • Des moments de joie,
  • Des moments de plaisir,
  • Mais aussi des moments difficiles.
  • C’est grâce à tous ces moments que vous allez avancer, comprendre et prendre conscience.

Quelques règles de déontologie en coaching  :

  • Je respecte le code de déontologie de la Société Française de coaching,
  • Les séances sont confidentielles
  • Je suis supervisé par un coach superviseur – c’est une démarche de croissance et de professionnalisation du coach au service du ou des coachés
  • Les séances sont toujours réalisées dans le respect de la personne
  • pour sa protection, les moyens utilisés sont toujours adaptés à la personne 
  • Le coach a une obligation de moyens

Questions fréquemment posées :

Combien de temps cela prend-il ?

Cela dépends de vous. Certaines situations peuvent être débloquées en 5 à 6 séances de 1h à 1h30. En général, 10 à 11 séances sont nécessaires pour atteindre un objectif. Dans certains cas, quelques séances supplémentaires seront indiquées.

Quelle est la durée des séances ?

Les entretiens durent habituellement entre 1 heure et 1 heure 30 minutes. Si la séance a été très chargée émotionnellement, qu’une phase d’intégration est nécessaire et qu’il n’est pas opportun de continuer. La séance peut alors être exceptionnellement écourtée. De la même manière, si un travail est en cours et que la fin de la séance a « sonné », je continue jusqu’à la fin du travail.

Quelle est la fréquence des entretiens ?

Cela peut aller de toutes les semaines en cas d’urgence à une à deux fois par mois, rarement moins. Elle est aussi fonction de vos besoins et de vos disponibilités. Après les séances de coaching, vous aurez un travail à faire sur vous et celui-ci devra être effectué avant la séance suivante.

Où a lieu le coaching ?

Le coaching se fait par téléphone (en France) ou par Skype pour le monde entier (voix uniquement ou voix et vidéo, suivant le mode où vous vous sentez le mieux). Les consultations par téléphone ou Skype sont aussi efficaces que les consultations en face à face.

Comment se déroule un coaching ?

Tout dépend du type d’accompagnement. Si c’est un accompagnement suite à l’annonce du diagnostic, je vais vous apporter en urgence une aide immédiate sur la ou les premières séances. Par la suite, et pour les autres types d’accompagnements, je mènerai l’entretien avec mon propre savoir-faire. Je vais vous inviter à écouter et décoder vos émotions. Je vous vous amener à prendre conscience de vos propres freins, de vos ressources inexplorées et ainsi à être plus conscient des conséquences de vos décisions. Bien évidemment, je ne suis pas là pour prendre des décisions à votre place à votre place.

En début de séance, nous faisons le point sur ce qui s’est passé depuis la dernière. En fin de séance, je vous donne les exercices personnels et le travail sur vous que vous devez faire pour la séance suivante. Sauf cas exceptionnel, si les exercices demandés ne sont pas faits, il est possible que je vous propose d’arrêter le coaching. Votre guérison et le succès passent par votre implication personnelle. Si vous n’êtes pas motivé(e) et/ou si vous ne voulez pas changer, évitons vous et moi de perdre du temps.

Quels outils ou techniques utilisez vous ?

La liste n’est pas exhaustive. Chaque coaching étant différent, je ne les utilise pas tous dans tous les coachings.

Bilan de vie, roue de la vie, indicateur de niveau d’énergie, questionnaire bilan de vie, parcours de vie, symbolique inconscient, tableau d’objectif, grille RPBDC, P.N.L. (Programmation Neuro Linguistique), méta modèle, stratégies d’apprentissage, échelle des besoins, système des valeurs, entretien de coaching, modèle SPIRE, les 5 S, la star spatiale, drivers et messages contraignants, les jeux psychologiques (triangle de Karpman), bonhomme Allumette, les stratégies de sabotage, reconnaître son ombre, les 5 Blessures, identification des croyances et coaching des croyances, accompagnement émotionnel, les 7 P, E.F.T. (Emotional Freedom Technique), le modèle d’Hudson, niveaux logiques, coaching de l’égo, les piliers de vie, coaching de l’estime de soi, coaching de la confiance en soi, la méthode D.E.S.C, Communication Non Violente, méthode E.S.P.E.R.E, gestion du stress, cohérence cardiaque.

Le meilleur de tous les outils du coach :

Le champ de l’expérience = L’action

Combien coûte le coaching ?

Pour les particuliers, les tarifs varient entre 60 et 150 € de l’heure. Mes tarifs sont de 120€ TTC pour 1h00 de coaching. Pour les entreprises, le tarif se situe couramment entre 150 et 300€ de l’heure, parfois le double pour des coachings exceptionnels ou des coachs réputés.

traitement du cancer

Consultation par téléphone 1h00

120€

Consultation par téléphone 1h00

Forfait de 10 séances : 1200 €

La onzième séances est offerte

 

Quelques Témoignages

“J’ai pu réaliser des prises de consciences fondamentales qui m’ont aidée…”

“J’ai pu grâce à lui prendre un nouveau poste que je me serai sûrement pas autoriser à prendre s’il n’avait pas été là.”

En lire plus

Réduire son stress facilement en 3 x 5 minutes par jour